Ramka

Ramka

Œuvre emblématique évoquant cette période sanglante traversée par l’Algérie, « Ramka » est à la fois le cri insoutenable du désespoir et l’accomplissement du devoir de mémoire : Ramka est un village martyr de l’ouest du pays où en une nuit de janvier 1998, ont été massacrés prés de mille personnes. Hommes, femmes et enfants sacrifiés. Ce triptyque, évocation de Guernica de Picasso, est un pamphlet contre cette folie meurtrière.

Ces toiles sculptées sont des évocations des printemps arabes, des révoltes populaires que l’on espère toujours salvatrices, des troubles urbains, de la peur et de la colère.

Génocide

Génocide

ce paysage de sous-bois peuplé de troncs déformés est un territoire de l’au-delà. Comme l’Essuf des touaregs,il est l’immensité désertique,le territoire du vide, le monde en friche au-delà des frontières du monde civilisé. Il est la nature sauvage, le domaine des morts. Chez les touaregs cette (sur)nature est puissante et incontrôlable. Elle est une force qui envahit le campement à peine abandonné, mais qui peut aussi posséder l’esprit des hommes.Elle est alors solitude, peur, tourment et folie.

Quai D'Alger

Quai D'Alger

Les quais sont des bouteilles comme les messages jetés à la mer par un naufrager jamais arrivé à bon port.La mer elle se fait brasier, rougeoiement, sang. La méditerranée, ventre du monde, est un gouffre profond et insondable sur les versants duquel Habib Hasnaoui se tient. Vertige à la limite de deux univers pourtant si proches. De deux pays qui se tournent le dos.

Le sac, La valise d’Anna...

Le sac, La valise d’Anna...

Exil ou voyage? Redondance du questionnement dans la série des Valises. Valises peintes ou sculptées, valises improbables, surdimensionnées, inamovibles. Départ qu’on ne fait qu’annoncer.Valise d’acier et de barbelés qui parfois nous enchaine. Valise lourde comme une chape de plomb qui scelle à jamais une partie de notre mémoire, souvenirs tapis dans des malles cadenassées. Ou écrin renfermant ce que nous possédons de plus précieux, un idéal, une humanité, une respiration.Le rêve d’un renouveau.

 

 

Textes : Amina Far

Photos: Patrice Camparmo

 

© 2014 Created by Fahim H.

  • flickr.jpg
  • Facebook Classic
Ramka

Œuvre emblématique évoquant cette période sanglante traversée par l’Algérie, « Ramka » est à la fois le cri insoutenable du désespoir et l’accomplissement du devoir de mémoire : Ramka est un village martyr de l’ouest du pays où en une nuit de janvier 1998, ont été massacrés prés de mille personnes. Hommes, femmes et enfants sacrifiés. Ce triptyque, évocation de Guernica de Picasso, est un pamphlet contre cette folie meurtrière.